Assalamou Aleikoum Wa rahmatoullahi ta’ala Wa barakatouhou.

Chers frères chères sœurs, nous allons aborder aujourd’hui les mystères qui entourent la mission de l’ange de la mort en islam dénommé Azrâfîl.

La grandeur de l’ange de la mort Azrafil et son emplacement

Lorsqu’Allah (swt) a créé l’ange de la mort (Azrafil), Il a été intégré dans le cercle des anges qui sont physiquement les plus grands. L’ange Jibrîl (a.s.) fait également partie de cette catégorie, de même que l’ange Roûhou.

Pour imaginer la grandeur de l’ange de la mort (Azrafil), si on regroupait toutes les sources d’eau du monde pour les verser sur sa tête, aucune goutte ne ruissellerait jusqu’à atteindre son oreille. On comprend donc qu’Allah (swt) l’a doté d’une forme physique extraordinaire qui impressionne les Hommes.

Cependant, en dehors de sa forme physiques extraordinaire, la mission qui lui a été confié est beaucoup plus capitale. En effet, on peut observer au 4ième ciel, l’ange de la mort (Azrafil), assis devant un arbre qui le surplombe. La particularité de cet arbre est que sur chacune de ses feuilles, est mentionné le nom mais également toutes les informations relatives à chaque être vivant sur terre, et il en ainsi pour tous les être vivants.

La manière de procéder de l’ange de la mort pour recueillir l’âme

Avant de recueillir l’âme d’une personne, l’Ange de la mort consulte d’abord la feuille de l’arbre qui détient les informations liées à cette personne. En voyant l’ange de la mort (Azrafil) s’y prendre, on a l’impression qu’il manipule une tablette connectée. Cet arbre, constitue sa référence car en temps normal, les feuilles sont de couleur verte mais dès qu’une personne est atteinte d’une maladie qui doit lui donner la mort, sa feuille devient automatiquement jaune. C’est à ce moment-là que Azrâfîl consulte la feuille pour y voir toutes les informations. Il saura ainsi le jour et l’heure exacte à la seconde près où il doit aller prendre l’âme du malade. C’est ainsi qu’il y veille jusqu’au moment venu afin d’exécuter les instructions, telles que le Seigneur lui a ordonné.

Le pouvoir de l’ange de la mort en islam

Dans cette organisation, Allah (swt) l’a doté d’un pouvoir qui lui permet à chaque jeudi soir, de parcourir chaque mètre carré se trouvant sur la surface terrestre, dans les profondeurs des masses d’eau ainsi que tous les espaces au-dessus de l’eau. Aussi isolé que pourra être un lieu, il le visitera par sa lumière et ce chaque jeudi soir. Aussi, il faut savoir qu’Allah a donné à Azrâfîl le pouvoir de recueillir plusieurs millions d’âmes à la même tierce. Ainsi, de par ses pouvoirs mystiques et capacités spirituelles qu’il détient, s’il doit prendre par exemple 1000 âmes, son aile droite émet 1000 rayons de lumière où chaque rayon est destiné à une âme.

La vision du defunt selon sa destination

Cependant, lorsque le rayon lumineux arrive au niveau de la personne, celle-ci ne voit pas le rayon, mais plutôt l’ange de la mort. Si la personne est destinée au paradis, le rayon lumineux prend l’apparence d’un bel être et l’âme est recueillie avec douceur.

En revanche, si la personne est destinée à l’enfer, ce rayon lumineux en s’approchant d’elle, se transforme en une flèche. De là, la personne aperçoit un monstre tenant une flèche à la main qui s’apprête à la lui planter dans la poitrine.

De cette réalité, on observe également qu’à chaque fois que l’ange de la mort récupère l’âme d’une personne, il y a deux anges qui se tiennent sur son côté droit, si le défunt est destiné au paradis. Inversement, lorsque le défunt est destiné à l’enfer, les deux anges se tiennent sur le côté gauche de Azrâfîl. Ainsi, lorsqu’il récupère une âme, Allah (swt) dévoile à la personne la présence de ces deux anges. À ce moment précis, le défunt s’aperçoit qu’Azrâfîl n’était pas seul, mais accompagné de deux anges et dont leur position définie sa destination future. Une fois que l’ange de la mort recueille l’âme du défunt, Il la donne à ces deux anges puis repartent avec elle. Ainsi, lorsque la personne est un heureux élu du paradis, les anges emportent son âme vers les espaces intermédiaires célestes où celle-ci doit être accueillie. De la même manière, pour le damné, les deux anges emportent son âme vers les espaces intermédiaires qui lui sont destinés

Toutefois, l’ange de la mort s’arrête au niveau du 4ème ciel où se trouve l’arbre et laisse les deux anges continuer leur chemin avec les âmes recueillies.

La réalité divine du pouvoir De l’ange de la mort (Azrafil)

Si toute cette organisation et ces pouvoirs mystiques paraissent surprenants, il faut y comprendre que ce n’est pas réellement le pouvoir de l’ange de la mort (Azrafil), mais une manifestation de la réalité suprême d’Allah (swt).

En effet, l’ange de la mort utilise le pouvoir du nom d’Allah pour recueillir l’âme d’une personne. Cependant il ne s’agit pas d’un nom divin commun à tous, mais pour chaque individu donné, il utilise un nom divin spécifique. C’est pourquoi dans le monde Ghaïb ou invisible, on classe l’ange de la mort parmi les anges qui maîtrisent le plus de noms divins. Il peut néanmoins utiliser un même nom divin pour recueillir 1000 âmes par exemple, parfois même 2000 âmes mais s’il arrive qu’il utilise un même nom divin pour recueillir 2000 âmes, il doit obligatoirement changer et utiliser un autre nom de Dieu. Parfois, en recueillant les âmes de 5 personnes différentes, il utilise un nom divin différent pour chacune des personnes. Pour des catégories particulières de personnes, il utilise une prière sur le Prophète psl pour recueillir leurs âmes. Celles-ci ont une mort plus douce. Pour d’autres, il peut aussi utiliser un verset coranique. Ces derniers ont également une mort douce et apaisée.

Allah (swt) a confié à l’ange de la mort une mission tellement grandiose qu’il serait difficile pour un être humain de l’exécuter comme il faut. Ainsi, le Seigneur lui a octroyé un Inâyatu Rabbâniyou qui est une boule de lumière qui lui permet de voyager dans n’importe quel espace, sans aucune restriction. À travers ses Tajalliyāt ou processus mystique de démultiplication de son être il peut intervenir devant des millions de personnes en ôtant leurs âmes au même moment.

On voit donc clairement qu’Allah (swt) a doté l’ange de la mort d’un grade et d’un pouvoir immense.

Cependant, malgré l’éminence de sa mission, Azrâfîl a un jour témoigné au Prophète (psl) en ces termes : « Si Dieu ne m’avait pas assisté dans cette mission si périlleuse, je serais incapable de prendre, même l’âme d’un moustique ». À travers ce témoignage, il voulait faire savoir que c’est Allah (swt) qui lui a attribué un tel pouvoir spirituel qui lui permet d’intervenir dans les différents mondes et qu’à chaque fois qu’il termine sa mission, il retourne s’assoir sous cet arbre au 4ième ciel.

C’est ainsi que le Seigneur a organisé Azrâfîl, en l’associant à la puissance de ses noms en plus des anges qui l’accompagnent lors de ses interventions.

La vision du mourant

La plupart du temps, quand il effectue ses missions, l’ange de la mort (Azrafil) est aussi accompagné de l’ange Jibrîl (a.s). Cependant, Jibrîl a.s. en intervenant, ne se déplace pas car Dieu a enregistré la photographie du paradis sous son aile droite et celle de l’enfer sous son aile gauche. Ce sont ces deux catégories d’ailes particulières qu’il détient. Dans cette organisation, la personne destinée au paradis peut voir sa destination future en mourant car c’est l’ange Jibrîl (a.s) qui lui déploie son aile de droite. Inversement, une âme damnée peut voir sa future destination aux abîmes lorsqu’elle meurt, car c’est aussi l’ange Jibrîl (a.s) qui lui déploie son aile de gauche. C’est ce qui amène cette vision soutenue du mourant, lorsqu’il pointe ses yeux vers le ciel, alors qu’en vérité il est entrain de voir une autre réalité.

Azrâfîl, dispose donc de cette mission et fait partie des anges qui lorsqu’ils partent en mission emportent avec eux plusieurs services célestes. Si ces derniers ne les accompagnent pas physiquement, ils le font mystiquement ou spirituellement, mais tout en renvoyant toujours à l’organisation d’Allah(swt) et à son pouvoir absolu.

Cet exposé est ainsi terminé. Toutes ces révélations sont tirées des enseignements de notre honorable guide Khoutboul Akhtaboul Kabir, Seydi Mouhamed El Cheikh.

Assalamou aleikoum Wa rahmatoullahi ta Ala Wa barakatouhou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thumbnails managed by ThumbPress